Nos “Djamilates”

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

A Madame Djamila Bouhired,

                                 Notre sœur de combat

 

              C’est avec stupeur, puis colère  que nous avons pris connaissance de vos courtes déclarations Ô ! Combien édifiantes de votre situation tant du point de vue santé que de votre condition de vie en général.

              C’eût été inimaginable rapporté par quelqu’un  autre que vous, « la sœur Djamila, dans des conditions de précarité pareille ! »

               Pour ce qui nous concerne, nous, tes frères de lutte, qui avons vécu les péripéties du combat libérateur, tant dans les réseaux de l’organisation, que dans les centres d’interrogatoire et de torture, dans les geôles et les cachots et pour certains d’entre nous qui ont fait face à la « veuve noire », nous te disons simplement : « Comme hier, comme aujourd’hui, ce que nous avons, nous le partagerons de gaieté de cœur avec toi ».

                Nous avons bien compris cette explosion, Ô ! Combien légitime et bienfaisante pour le moral de ceux qui ont tout donné pour que vive la nation. Nous n’avons pas été élevés dans « la chikaya » ou les pleurnicheries sur notre sort, mais nous nous sommes toujours assumés dans l’école de la vie de tous les jours et dans le respect que nous devons à autrui et qui devrait être réciproque.

                 Tu es l’étoile qui scintille au milieu de toutes nos « Djamilates »

                  Nous t’aimons fraternellement !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »